Alliance Décentralisation des Fonds Climat (DFC)

Une alliance d’organisations gouvernementales et non gouvernementales œuvre à la mise en place d’un mécanisme de financement climatique à l’échelle locale dans l’optique d’une adaptation climatique inclusive.

Fledgling mangroves with a woman on the right of the image

On the eastern coast of Tanzania, communities are restoring mangrove forests to adapt to rising sea levels and storm surges. Enabling local decision-making and providing climate finance to the local level are key parts of the DCF Alliance's work (Photo: UN Environment Programme, via FlickrCC BY-NC 2.0)

Plusieurs institutions engagées dans la mise en œuvre de mécanismes de décentralisation des fonds climat (DFC) au Mali, au Sénégal, au Kenya et en Tanzanie ont constitué une alliance sur la base d’un ensemble d’objectifs communs. L’Alliance DFC poursuit trois objectifs principaux :

  1. Plaidoyer : sensibiliser aux avantages des approches DFC 
  2. Apprentissage : partager les connaissances et compétences et renforcer les données probantes de la DFC
  3. Qualité : défendre les normes et principes de la DFC et en rendre compte.

Le mécanisme de décentralisation des fonds climat

Les membres de l’Alliance ont travaillé au Kenya, en Tanzanie, au Mali et au Sénégal afin de tester et de perfectionner un mécanisme de décentralisation du financement et de la planification de la lutte contre le changement climatique.

Ils ont créé des institutions qui permettent aux communautés d’identifier et de superviser des investissements dans le renforcement de la résilience au moyen d’outils de planification sur mesure. Ces outils intègrent les connaissances locales pertinentes et tiennent compte des différentes répercussions du changement climatique sur les femmes, les hommes et les groupes marginalisés.

Ce mécanisme fait appel à des services d’information climatique afin d’améliorer la planification et emploie des méthodes de suivi et d’évaluation pour assurer un apprentissage continu. C’est cette approche systématique qui constitue l’aspect novateur du mécanisme et qui soutient la réalisation d’une vision commune : mobiliser le financement climatique là où il est le plus nécessaire.

Cliquer sur le graphique ci-dessus pour l’agrandir. Non disponible en français.

Historique   

Le mécanisme DFC a été mis en œuvre au travers de projets pilotes au Kenya depuis 2011, puis en Tanzanie en 2014 et au Mali et au Sénégal en 2015. Il a réparti des financements s’élevant à plus de 6 millions de livres sterling sur 284 projets communautaires prioritaires au sein de ces quatre pays.

En février 2019, les institutions participant à la mise en œuvre des programmes DFC dans les quatre pays se sont réunies à Nairobi afin de débattre de la constitution d’une communauté de pratiques en matière de mécanismes et d’approches DFC. Ces institutions ont décidé de créer l’Alliance DFC afin de défendre les grands principes du mécanisme DFC, de renforcer les capacités des institutions partenaires et de diffuser les données probantes ainsi que les enseignements recueillis en matière de DFC entre les partenaires, les pays et le public externe. 

Cliquer sur le graphique ci-dessus pour l’agrandir. Non disponible en français.

Le mécanisme DFC – enseignements tirés de quatre pays

L’Alliance DFC a publié un document en septembre 2019 afin de présenter le mécanisme DFC tel qu’il a été appliqué dans des conditions contextualisées au Kenya, au Mali, au Sénégal et en Tanzanie. Ce mécanisme est une approche en matière de planification de l’adaptation et de systèmes de financement visant à assurer l’adaptation pour tous.

Le mécanisme DFC propose un modèle novateur dans le domaine des investissements locaux dans les biens publics ; il permet l’institution d’un environnement favorisant des moyens de subsistance pérennes et résilients au climat. Il vise à mettre en phase d’une part une planification ascendante, souple, de niveau local et souvent basée sur la coutume, et d’autre part les processus formels de planification et de budgétisation : il s’agit d’intégrer les niveaux nationaux et locaux.

Il cherche également à instituer des processus de gouvernance informés et inclusifs qui rééquilibrent la relation entre l’État et les citoyens – et cela en contribuant à la mise en œuvre de l’Accord de Paris et des Objectifs de développement durable.

L’exemple du Kenya

Au Kenya, la cartographie participative numérique des ressources permet d’intégrer les connaissances autochtones à la planification et aux politiques dont elles ont été trop longtemps exclues, prouvant ainsi que la technologie peut permettre aux populations de faire entendre leur voix.

Écouter

Le troisième épisode du podcast « People, Planet and Public Finance », publié en avril 2020 par l’IIED et l’International Budget Partnership (IBP), est consacré à la DFC en tant que nouveau mécanisme de mobilisation de fonds publics à l’échelle locale (non disponible en français). Il est animé par Emilie Beauchamp, chercheuse à l’IIED, et Bara Gueye, ex-directeur d’IED Afrique au Sénégal.



Contacter

Pour toute question, pour en savoir plus sur le mécanisme décentralisation des fonds climat ou pour contacter l’une des organisations membres de l’Alliance, veuillez-vous adresser à dfcalliance@iied.org. Vous pouvez également nous adresser une demande d’abonnement au bulletin de l’Alliance DFC.


Partenaires au sein de l’Alliance

Kenya

Anglican Development Services – East 
Arid Lands Development Forum 
Christian Aid 
Kenya Meteorological Department 
National Drought Management Authority 
Womankind Kenya 
Adaptation Consortium Secretariat
Merti Integrated Development Programme

Mali

Near East Foundation 

Sénégal

Innovation, Environnement et Développement en Afrique 

Tanzanie

Hakikazi Catalyst 
Institute of Rural Development Planning 
Local Government Training Institute 
President’s Office – Regional Administration and Local Government, Tanzania 
Tanzania Natural Resource Forum
Zanzibar Climate Change Alliance
Arusha Regional Secretariat 
United Nations Capital Development Fund 

Inter-région

International Institute for Environment and Development

 


Ressources

Synthèse des approches de suivi, évaluation et apprentissage (SEA) tirées du mécanisme décentralisation des fonds climatEnseignements du Kenya, de la Tanzanie, du Sénégal et du Mali, DCF Alliance (2021), rapport de projet | en anglais

Tanzanie (non disponible en français)

Kenya (non disponible en français)

BRACED DFC – Mali et Sénégal

•    Mécanisme de Décentralisation des fonds climat: Principes et dispositif opérationnel au Mali et au Sénégal (PDF)
•    Décentralisation des fonds d’adaptation au climat au Mali (PDF)
•    Décentralisation des fonds d’adaptation au climat au Sénégal (PDF)
•    Outils d’analyse de la résilience et planification locale sensible au changement climatique (PDF)
•    Evaluer la résilience : Concilier les connaissances endogènes et la planification locale (PDF)
•    Resilience from the ground up: how are local resilience perceptions and global frameworks aligned? (non disponible en français)
•    Guide pratique sur le Fonds vert pour le climat : Améliorer l’accès direct au Mali (PDF)
•    Pour une intégration des outils de mesure de la résilience dans la planification locale au Mali (PDF)
•    Portraits de famille : un outil pour comprendre les stratégies d’adaptation locales (PDF)
•    Évaluation économique des bénéfices tirés des investissements dans l’adaptation (PDF)
•    Renforcer la résilience au niveau local : des investissements pour l’adaptation priorisés par les communautés (PDF)

Contact

Secrétariat l’alliance DFC (dcfalliance@iied.org)

Was this page useful to you?